Langage du chat

Les chats communiquent entre eux grâce à un langage subtil qui repose sur les signaux utilisant l’odorat, le toucher, la vue et l’ouïe. Domestiqués plus tard que les chiens, les chats ont gardé certaines habitudes de la vie sauvage et communiquent grâce à des signaux qui vont du plus brutal au plus subtil. Le respect du territoire et de l’intimité est le principe de base qui leur permet de coexister pacifiquement. Leurs sens sont beaucoup plus fins que ceux des humains. Outre le miaulement et le ronronnement, le chat s’exprime avant tout avec son corps, à travers ses nombreuses postures. L’observer attentivement peut nous en dire long sur son bien-être général, physique et mental. Apprendre le langage du chat nous permet à mieux communiquer avec notre animal. Voici comment reconnaître et interpréter certains signes du corps :

L’odorat et le toucher

L’odorat du chaton : À la naissance, les chatons sont aveugles et ne peuvent identifier leur mère et se diriger vers elle que grâce à son odeur caractéristique. Le chaton sait, aux vibrations des ronronnements produits par sa mère, qu’elle est toute proche. S’il s’est éloigné, la mère répond à ses gémissements en le guidant par ses appels.

Le chat adulte : Le toucher et l’odorat jouent un rôle essentiel dans les relations entre chats adultes. Deux chats qui s’entendent bien passent des heures à dormir l’un contre l’autre à se lécher et à se saluer en se frottant mutuellement le museau. Comme votre chat ne peut atteindre votre visage, il vous salue en se frottant contre vos jambes, vous marquant de son odeur et prenant la vôtre. Puis il s’éloigne et commence à lécher son pelage pour l’enlever et retrouver la sienne. Les chats marquent sans cesse leur territoire avec leur propre odeur qu’ils déposent par l’intermédiaire des glandes de leurs pattes, de leur queue et de leur museau, en griffant ou se frottant.

La vue et le langage du corps

Seuls ou combinés avec d’autres formes de communication, les signaux visuels sont également importants. L’expression d’un chat est instantanément compréhensible pour les autres félins. 

Les yeux : Les pupilles dilatées indiquent la peur ou l’excitation. Un regard fixe annonce l’affrontement. Ces expressions sont amplifiées par le langage du corps, en particulier la position des oreilles.

  • Grands ouverts et pupilles dilatées (en pleine lumière du jour) : Est en état de peur, de stress.
  • Pupilles contractées, réduites à un trait : Est en colère, en mode attaque.
  • Un clignement des yeux en vous regardant : Il envoi un  » baiser « .

Les oreilles :

  • Rabattues vers l’arrière: Est inquiet, a peur, elles indiquent une attitude défensive
  • Aplaties: une peur intense
  • Dressées ou en avant: la confiance.
  • En mouvement (avec la queue qui remue vite) : Est mécontent
  • Dressées vers l’avant : Est calme, confiant
  • Légèrement tournées vers l’avant : Est perplexe, curieux, en mode d’analyse

Les postures : Un chat essaie d’avoir l’air menaçant en gonflant son pelage sur l’ensemble de son corps et en arquant le dos. La queue plaquée le long du corps signale qu’il est sur la défensive. Tapi et le dos arqué, il est sur le point d’attaquer. Un dos plat signifie la soumission et l’appréhension. Un chat qui se roule sur le dos et expose son ventre donne une preuve ultime de confiance.

  • Se laisse tomber sur le côté et se met à rouler en vous regardant : Invitation à jouer et à s’occuper de lui / Se recroqueville sur lui-même,
  • la queue contre lui et les oreilles en arrière : Est effrayé, a peur
  • Dos arqué, poil hérissé : En mode attaque

L’ouïe et le signal vocal: Le signal vocal va du feulement au grognement et au ronronnement, avec différentes sortes de miaulements. On croit souvent que le ronronnement indique le plaisir. En effet, un chat qui ronronne sur vos genoux exprime son contentement. Mais les chats ronronnent aussi en d’autres circonstances : pour se calmer lorsqu’ils sont effrayés, ont mal ou cherchent à éviter l’affrontement. Pour faire ronronner un chat, il faut l’approcher et le caresser doucement et non se baisser brusquement pour le prendre dans nos bras.

Les moustaches: Chez le chat, le sens du toucher est concentré dans le museau, les pattes aux coussinets très sensibles et les poils tactiles, plus épais et plus durs. Les plus apparents sont les moustaches, très importantes elles transmettent des informations sur l’environnement.