Statistiques concernant les propriétaires d’animaux au Québec et au Canada

Animaux domestiques (chiens et chats inclus)

  • 50% de nos chiens et chats souffrent d’embonpoint et d’obésité.
  • 25% de nos animaux de compagnie sont carrément obèses.
  • 38% des Canadiens ne connaissent même pas le poids idéal de leurs animaux.
  • 75% des problèmes de comportement pourraient être évité si l’animal faisait suffisamment d’exercice.
  • 90% refuseraient de fréquenter une personne qui manifeste des réticences face à leur animal.
  • 44% dépenseraient au moins 3 000$ pour sauvé la vie de leur animal domestique.
  • Près de 40% disent étreindre leur animal plus de 10 fois par jour.
  • 6 sur 10 disent que leur animal dort dans leur chambre la nuit.
  • 31% célèbre l’anniversaire de leur chien ou de leur chat.
  • 54,1% des canadiens possédants un animal de compagnie lui offre un cadeau à Noël.
  • 82% des femmes propriétaires d’animaux d’animaux de compagnie étreignent ou caressent leur chien ou leur chat au moins 4 fois par jour.
  • 26% des répondantes amènent leur animal de compagnie en vacances avec elles.
  • 41% encadre la photo de leur animal (prise par un photographe professionnel) et la place avec les autres portraits de famille.
  • 42 % des foyers québécois possèdent au moins un chat ou un chien. Toutefois, seulement 7% des foyers possède à la fois un ou plusieurs chats et un ou plusieurs chiens.
  • 20 % des foyers québécois ne possèdent que des chats sans chien et 15% des foyers possèdent un chien mais sans chat!
  • Ce sont chez les familles avec des enfants de moins de 18 ans que l’on retrouve le plus de foyers (12%) avec au moins un chat et un chien.
  • C’est dans l’Est du Québec (31%) que l’on retrouve le plus de foyers avec un ou plusieurs chiens sans chats.
  • 9 décès au Canada en 2006 suite à une morsure ou coup donné par un animal (autre qu’un chien) comparativement à 8 en 2004.
  • 3 décès au Canada en 2006 suite à une morsure ou un coup donné par un chien comparativement à 1 en 2004.
  • Le Québec a une population de 7 millions d’habitants et abandonne 500 000 animaux domestiques chaque année.
  • La plupart gardent chez eux leur animal que deux ans en moyenne.
  • Les 1 800 usines à chiots du Québec produisent chaque année 4 000 000 d’animaux destinés aux animaleries du Canada et des États-Unis.
  • 500 000 abandons: malgré ces chiffres accablants, le Québec est la seule province canadienne n’ayant aucune législation afin d’assurer la prévention de la cruauté animale. Cette situation fait d’elle la capitale des « usines à chiots » au Canada.
  • Au Québec, la SPCA ne compte que 8 inspecteurs comparativement à l’Ontario qui en compte 247.
  • 117 000 cas de morsures d’animaux par année.
  • 65% de ces cas toucheraient des enfants, qui le plus souvent, sont atteints au visage
  • Chaque domicile qui possède des animaux de compagnie a dépensé en 2006 la somme moyenne de 549$ en 2006 comparativement à 425$ en 2001 pour leur animal.
  • La répartition de ces coûts était de 52% pour la nourriture, 5% pour l’achat de l’animal, 12% pour les articles et 31% pour les soins vétérinaires.
  • Les couples avec enfants ont le plus d’animaux de compagnie, soit 64,2% des ménages et que ce sont les personnes vivant seules qui en ont le moins avec 32%.
  • Les propriétaires du groupe d’âge 35 à 44 ans sont ceux qui contribuent le plus pour leurs animaux de compagnie avec une moyenne de 601$ par année.
  • En moyenne chaque foyer canadien possédant un animal domestique dépense 569$ par année.
  • ceux de 30ans sont au sommet avec des animaux de compagnie (55%)
  • Ce sont les propriétaires possédant une hypothèque sur leur maison qui ont le plus d’animaux avec 62,4% et qui déboursent le plus avec 618$ par année.
  • 47% ne seraient pas prêts, en cas de catastrophe, à évacuer leur maison sans leur animal de compagnie.
  • 72% des personnes interrogées pensent qu’un plan d’évacuation officielle pour animaux de compagnie devrait être mis en place.
  • Ce sont les propriétaires de chiens (55%) qui seraient les plus récalcitrants à partir par rapport aux propriétaires de chats (43%).
  • En fait, que ce soit pour des problèmes de santé, de vieillissement, de mauvais comportement, de contrainte réglementaire, d’allergie, de manque d’espace ou d’argent, les Québécois ont donné, vendu, fait euthanasier ou perdu un chat à quelque 491 000 occasions et un chien à 261 000 reprises.
  • La surpopulation des animaux domestiques est un problème majeur. C’est actuellement le facteur déterminant dans l’euthanasie de près de 60% des chats et 30% des chiens par année, dans les refuges au Canada.
  • 69% affirment que leur vétérinaire joue un rôle assez important pour préserver leur relation avec leur animal de compagnie.
  • 51% disent être dérangés par les excréments d’animaux qui n’ont pas été ramassés dans les endroits publics. (50% des propriétaires de chats et 51% des propriétaires de chiens)
  • 31% sont dérangés par le bruit de chiens qui aboient ou de chat qui miaulent quand ses animaux ne leur appartiennent pas. (précisément 32% des propriétaires de chats et 28% des propriétaires de chiens)
  • 28% se plaignent des animaux qui se promènent sur leur propriété. Le même pourcentage se plaignent des incursions sur leur propriété.

 

 

Chiens seulement

  • C’est dans la tranche d’âge 45-54 ans que l’on retrouve la plus importante proportion de propriétaires de chien avec 32%.
  • 64% utilisent un surnom ou un terme affectueux pour leur petit compagnon canin.
  • 21% des propriétaires de chiens affirment que ceux-ci les comprend mieux que leur conjoint ou toute autre personne de leur entourage.
  • 32% des propriétaires de chien possèdent aussi également un chat et 14% un autre animal.
  • 54% des femmes estiment que leur chien comprend au moins en partie ce qu’elles lui disent.
  • la province se démarque avec le plus fort pourcentage de foyers abritant un chien, soit 35%
  • 27% des Québécois se procurent leur chien chez des éleveurs.
  • 21% choisiront un chiot provenant d’une portée de leur propre chienne ou de celle d’une connaissance.
  • 11 % opteront pour les petites annonces dans les journaux, sur les babillards ou Internet.
  • 6 % ont choisi une Société protectrice des animaux (SPA, SPCA)
  • 5 % ont acheté leur chien dans une boutique d’animaux ou dans une société agissant comme fourrière municipale.
  • ceux qui possèdent des chiens en ont en moyenne 1,2 chien par foyer.
  • la population approximative de chiens se situerait à 840 000 pour l’ensemble du Québec
  • La proportion de chiens est plus élevée chez les femmes (25%), les personnes âgées entre 45 et 54 ans (28%), les gens de l’Est du Québec (32%), celles ayant des enfants de moins de 18 ans à la maison (28%), les gens au foyer (35%) et ceux ayant une scolarité de niveau secondaire (26%).
  • 48% des femmes ressentent plus d’affection de la part de leur chien que de leur mari ou de leurs enfants.
  • 51% des chiens ont un nom humain.
  • 70% se sentent en sécurité avec leur chien et croient que celui-ci les protègerait en cas d’attaque.
  • 1 décès au Canada en 2004 et 3 décès en 2006 suite à une morsure ou coup donné par un chien.
  • 80% des morsures d’animaux sont faites par des chiens.
  • 28,5% des blessures associées aux attaques et morsures de chiens touchent des enfants de 5 à 9ans.
  • Parmi toutes les victimes, 57,9% étaient de sexe masculin.
  • 78% des chiens fréquentent le vétérinaire au moins une fois par année.
  • 66% des chiens ont été adopté pour un montant moyen de 286$.
  • La ventilation des prix démontre que 19% ont dépensé moins de 200$, 19% entre 200$ et 400$ et 28%, plus de 400$ pour adopter leur chien.
  • 80% des chiens de famille s’ennuient, ils manquent d’activité.
  • 90% des propriétaires de chiens pitbulls qui ont mordus ont un dossier criminel; de quoi s’interroger sur la source réelle du problème: les maîtres et l’éducation du chien… pas la race.
  • L’ennui est la 1ère cause des problèmes de comportement des chiens que l’on présente à un comportementaliste.
  • 40% des propriétaires de chiens serrent leur animal contre eux en guise de marque d’affection.
  • 48% des répondant affirment que l’amour inconditionnel que leur porte leur chien les aident a relaxer.
  • Les affections dentaires représentent le plus grand problème de santé chez les chiens et chats de plus de 3 ans, touchant 80% des chiens.
  • 18% des propriétaires de chiens disent que de faire de l’exercice régulièrement avec leur chien constituent le meilleur moyen de lui témoigner leur affection.

 

Chats seulement

  • 27% des foyers québécois comportait au moins un chat en 2006.
  • les propriétaires de chats en ont en moyenne 1,6 chats.
  • Il y a approximativement 1 325 000 chats au Québec.
  • la proportion de foyer possédant un chat est plus élevée chez les francophones (28%).
  • 32% des foyers où l’on retrouve un enfant de moins de 18 ans possèdent un chat.
  • Les travailleurs manuels (37%) et ceux ayant une scolarité de niveau secondaire (32%) possèdent aussi plus de chats.
  • La proportion de chats est plus élevé chez les personnes francophones.
  • 46% des chats visitent annuellement le vétérinaire.
  • En moyenne, 33% des Canadiens ont versé en moyenne 53$ pour acquérir leur chat.
  • les employés de bureau et de services qui se portent acquéreurs le plus souvent d’un chat avec 32%.
  • ce sont les 35-44 ans qui hébergent le plus de chats avec 40% des logements ou maisons.

 

Quelques sources où j’ai trouvé mes informations:

  • Statistiques Canada (Habitudes de consommation, Fichier canadien sur les décès).
  • Sondage Léger Marketing (pour le compte de l’Académie de médecine vétérinaire du Québec).
  • Firme Compas (pour le compte de Ralston Purina).
  • Anima-Québec.
  • Association Canadienne de pédiatrie.
  • santeanimale.ca. (site n’existe plus)
  • sondage Ipsos-Reid (pour le compte de Pfizer Santé animale).
  • Conseil canadien de la sécurité. prévention au Canada).
  • Système canadien hospitalier d’information et de recherche en prévention des traumatismes (SCHIRPT), de santé canada).